[Seminario] “Le roi de justice au Nouveau Monde, lien de fidélité et pratiques judiciaires (XVI-XVIII)”. Université Paris Nanterre, 17 Novembre 2017

El próximo día 17 de noviembre se celebra unas Jornadas en la Université París Nanterre bajo el título “Le roi de justice au nouveau monde, lien de fidélité et pratiques judiciaires”. El encuentro científico, coordinado por Pierre Ragon y Arnaud Exbalin, contará con la participación de un total de siete investigadores entre los que se encuentra Guillaume Gaudin IP del Proyecto Vencer la Distancia con la comunicación “Instaurer la justice du roi aux confins de l’empire. La première audience de Manille (1583-1590)”.

Programa de la Jornada y resúmenes de la misma

Au temps de la première modernité, la «révolution judiciaire» qui touche les royaumes d’Europe occidentale provoque la multiplication des tribunaux, la création de nouvelles juridictions, l’augmentation du nombre des officiers de justice et l’inflation des procédures. Cette transformation concerne la plupart des couronnes. Dès le XVIe siècle, par exemple, celle des Espagnes l’est jusque dans ses royaumes du Nouveau Monde où des tribunaux et des offices sont créés sur le modèle péninsulaire. Ils en reproduisent les procédures ou en inventent d’autres de toutes pièces, comme les juzgados de indios ou, bien plus tard, la Real Acordada, ces deux dernières institutions répondant à l’originalité des so-ciétés américaines ou permettant d’expérimenter de nouvelles solutions.

Mais si l’exercice concret de la justice se professionnalise, pour tous leurs sujets, les rois n’en restent pas moins la source de la justice et c’est de là que les souverains tirent une part de leur légitimité et de leur prestige alors que la dis-tance qui sépare de l’Europe les juges du Nouveau Monde, presque toujours, leur donne une autonomie qu’ils n’ont pas dans l’Ancien : une liberté dont ils profitent et parfois abusent. Comment l’image du roi de justice cohabite-t-elle avec les écarts des dépositaires de la justice déléguée ? Jusqu’à quel point, lors-qu’il est directement sollicité ou à l’inverse lorsqu’il mandate des juges de vi-site, le roi intervient-il dans les affaires que traitent les juges et les juridictions ordinaires ?

Au cours de cette journée d’études consacrée à la figure du roi de justice au Nouveau Monde au temps des dominations européennes, on tentera d’établir des parallèles entre les différents espaces de colonisation espagnol, français et an-glais, discutera de leur singularité, et tentera de mieux apprécier la rôle de la distance et de la situation coloniale.


También te podría gustar...

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.